preloader

IOT

L’internet des objets est une technologie révolutionnaire qui a façonné de nombreux secteurs d’activité dans le monde. Que ce soit dans le domaine de la domotique ou de la santé, elle a permis la mise au point de nombreux outils de pointe. Focus sur l’IOT, son historique, ses apports et perspectives pour le développement du continent africain.

 

IOT : qu’est-ce que c’est ?

L’IOT (Internet of Things) est une expression classique utilisée pour désigner l’internet des objets. Il s’agit d’un réseau de terminaux qui facilite l’interconnexion entre des équipements connectés (à internet et des technologies). Il peut s’agir de capteurs, de réseaux ou encore de logiciels. L’IOT est considéré à ce titre comme le Web 3.0 et facilite l’échange de données entre plusieurs utilisateurs.

À l’instar de toutes technologies révolutionnaires, le but principal de l’IOT est de simplifier la vie des utilisateurs. À ce titre, il simplifie et optimise les tâches d’automations. Il permet aussi la collecte ainsi que l’intégration des données en temps réel et les partages via un réseau sans fil. Son utilisation a d’ailleurs permis de réduire les coûts de production globaux des entreprises qui en font usage. En plus de ceci, l’IOT est utilisé pour :

  • Extraire les informations issues des données de l’IOT pour mieux gérer l’entreprise ;
  • Optimiser la production et l’efficacité des opérations commerciales ;
  • Créer de nouveaux business models et de nouveaux flux de revenus ;
  • Connecter facilement et en toute transparence les outils physiques au monde digital pour accélérer les délais de rentabilité.

En un mot, l’usage des IOT a permis de révolutionner les manières de faire et d’agir des hommes et des entreprises en général.

 

Historique de l’internet des objets

L’histoire de l’internet des objets remonte en 1982. À cette époque, des chercheurs ont mis au point un distributeur de boissons à l’université Carnegie-Mellon en Pennsylvanie. Celui-ci servait à indiquer le niveau de remplissage de l’appareil ainsi que la température des boissons. Toutefois, le terme IOT est évoqué pour la première fois en 1999 par Kevin Ashton, cofondateur de l’Auto ID Center au MIT.

Entre 1993 et 1999 en parallèle, de nombreuses sociétés comme Microsoft’s at Work et Novell’s NEST ont proposé un concept similaire. Dans le premier cas, il s’agit de connecter un système Windows à un télécopieur et une photocopieuse. Par la suite, des travaux ont permis la mise au point de la technique opérationnelle et de la technologie de l’information. L’objectif était de faciliter l’analyse des données non structurées par le biais de certaines machines.

 

Les domaines d’intervention de l’IOT

L’IOT est mis à contribution dans de nombreux domaines pour réduire les contraintes de nombreux professionnels. C’est notamment le cas de la santé en général et plus particulièrement du fonctionnement des hôpitaux. Cette technologie est mise à contribution pour concevoir des dispositifs servant à évaluer l’activité physique quotidienne des patients. Elle est également utilisée dans le cadre de la gestion des stocks de produits pharmaceutiques et instruments médicaux.

Le secteur agricole emploie également l’internet des objets pour optimiser ses productions annuelles et améliorer les rendements des producteurs. Il est utilisé à titre indicatif pour surveiller la luminosité, la température et le taux d’humidité dans l’air et des sols. Dans le domaine de la domotique, l’IOT a permis l’utilisation des fonctions de confort (gestion d’énergie, commande à distance, etc.). On parle à cet effet d’agriculture 2.0.

 

Les apports de l’IOT pour le développement de l’Afrique

L’IOT possède de multiples atouts susceptibles d’impacter le développement du continent africain. Au niveau du secteur agricole, à titre indicatif, il peut être employé pour améliorer les productions et résorber les baisses de rendements. Il suffit de poursuivre les efforts de la mécanisation actuellement en cours et d’encourager l’utilisation des techniques d’agriculture intelligente.

Sur le plan sécuritaire et économique, l’internet des objets peut aussi jouer un rôle crucial dans le développement de l’Afrique. Il permet en effet de produire des outils technologiques de dernière génération pour contrôler sa consommation énergétique à distance. Ceci s’avère particulièrement utile, surtout pour réduire les pertes d’énergie sur les routes ou autres espaces publics.

En outre, l’IOT peut servir à réduire les cas d’insuffisances rénaux et les problèmes de santé connexe. Pour cause, elle conçoit des outils efficaces pour contrôler la qualité des médicaments vendus.